Allen, la famille
 
Les frères Jule et Jay J. Allen n’ont pas vingt ans lorsqu’ils ouvrent leur premier theatorium à Brantford, en Ontario, en 1906. Leur manque d’expérience ne constitue cependant pas un trop lourd handicap dans cette industrie naissante… En quelques années, les frères Allen se retrouvent à la tête de la plus importante chaîne de salles de cinéma du Canada. À son apogée au tournant des années 1920, leur entreprise contrôle plusieurs cinémas parmi les plus luxueux du pays, dont le New Grand, le Allen’s Westmount (1918) et le Allen (1921, futur Palace) de Montréal, ainsi que l’Auditorium (futur Capitol) et le théâtre Allen de Québec. Jule et Jay J., dont l’ambition n’a pas de frontières, font également construire à la même époque deux gigantesques palaces à Cleveland et Détroit, aux États-Unis. Ils planifient de plus la construction au cœur de Londres de l’une des plus prestigieuses salles de cinéma au monde.
Le succès des Allen repose notamment sur leurs activités de distribution. Ils se font toutefois ravir en 1919 la primeur des populaires films Famous Players-Lasky par une de leurs connaissances, Nathan L. Nathanson. Ce coup permet à ce dernier de monter le circuit Famous Players, premier véritable concurrent des Allen. Les deux chaînes se lancent rapidement dans une féroce compétition : Famous Players et les Allen inaugurent ainsi les deux plus luxueux palaces de Montréal, le Capitol et le Allen, à quelques semaines d’intervalle au printemps 1921.
Mais cette vive compétition éreinte rapidement l’entreprise des Allen, dont les assises financières ne sont pas aussi solides que celles de Famous Players. Les deux frères sont ainsi forcés en 1923 de déclarer faillite et de céder la majeure partie de leur circuit à Famous Players. Jule et Jay J. n’abandonnent toutefois pas l’industrie cinématographique. Même si leur entreprise n’est plus en position de rivaliser avec Famous Players, les Allen continuent à s’occuper de distribution et d’exploitation cinématographique longtemps après l’arrivée du cinéma parlant au tournant des années 1930.
 
 
test
  Agrandir le document  
Bioscope en l'an 1900
description
Pour en savoir plus
Cox, Kirwan, 2000. « The Rise and Fall of the Allens : The War for Canada’s Movie Theatres ». Lonergan Review, no 6, p. 44-81.