Homier, Joseph-Arthur
 
Joseph-Arthur Homier est le premier réalisateur de longs métrages de fiction au Québec. D’abord photographe professionnel renommé, il tourne en 1922 un film intitulé Oh! Oh! Jean, comédie burlesque dans laquelle une veuve est courtisée par un domestique. Le film obtient un certain succès et Homier fonde la firme « Le bon cinéma national » qui produit en 1922 son film suivant Madeleine de Verchères, épopée historique scénarisée par sa collaboratrice Emma Gendron. En 1924, Homier tourne encore : La drogue fatale, une intrigue policière. Le film est bien accueilli, mais comme les précédents, il rapporte peu de profits à cause d’une distribution limitée au Québec. Homier abandonne alors le cinéma et se consacre à son métier de photographe.
 
 
test
<< Agrandir le document >>
Bioscope en l'an 1900
description
Pour en savoir plus
Lacasse, Germain. 1988. Histoires de scopes. Le cinéma muet au Québec. Montréal : Cinémathèque québécoise.
Turner, D. John. 1980. « Dans la nouvelle vague des années 1920 : Joseph-Arthur Homier ». Perspectives, 26 janvier 1980.