Silvio, Alex
 
Alex Silvio, connu comme le principal et plus populaire bonimenteur de films au Québec, a exercé cet art jusqu’à l’arrivée du cinéma parlant. Il commence sa carrière vers 1900 en tant que comédien et chanteur dans les cafés concerts et petits théâtres montréalais, puis, à partir de 1907, on le retrouve comme bonimenteur dans divers scopes : Readoscope, National Biograph, Canadien Français, etc. Il semble qu’il excellait dans l’art de commenter les films car les journaux soulignèrent fréquemment ce talent. L’historien de théâtre Jean Béraud écrit qu’il « fait la joie des spectateurs avec ses savoureuses narrations d’idylles échevelées, ses trouvailles de moralité et de préceptes avant-coureurs de nos impayables Courriers du cœur ». Silvio a aussi le sens des affaires, et vers 1920 il se lance comme gérant de théâtres et de cinémas, d’abord en dirigeant le théâtre Canadien Français, puis en ajoutant d’autres salles à son réseau : le National, le Ouimetoscope, le Chanteclerc, etc. Dans tous ces lieux, Alex Silvio offre un spectacle mixte de théâtre et de cinéma muet bonimenté. Une formule qui connaît un grand succès. Affaibli par la maladie, il doit ralentir ses activités vers 1928, mais malgré l’arrivée du cinéma sonore à Montréal, il poursuit son métier de bonimenteur lors de tournées de cinéma ambulant dans les petites villes.
 
 
test
<< Agrandir le document >>
Bioscope en l'an 1900
description
Pour en savoir plus
Lacasse, Germain. 2000. Le bonimenteur de vues animées. Coll. « Du Cinéma ». Québec : Nota bene.