Activité pédagogique

La question de la conscription

pendant la Première Guerre mondiale

Marche à suivre

Le cinéma au Québec au temps du muet, 1896-1930

www.cinemamuetquebec.ca

La question de la conscription pendant la Première Guerre mondiale 

 

Les élèves sont invités à reconstituer une séance de questions à la chambre des communes sur le projet de conscription pendant la Première Guerre mondiale. 

Cette activité s’adresse aux élèves de 3e et 4e secondaire pour les cours d’histoire, de français et d’art dramatique. 

 

Présentation du projet (objectif visé) 

Lors de la Première Guerre mondiale, l’adoption et l’application de la conscription provoqua une crise majeure dans la société canadienne. Les salles de cinéma, qui étaient alors devenues autant des lieux de spectacle que des espaces où l’on se rassemblait pour socialiser, firent ainsi l’objet de plusieurs descentes de la police militaire. Cette dernière espérait y trouver nombre de jeunes hommes ayant négligé de s’enregistrer pour le service militaire. 

À la chambre des communes, les débats entourant l’adoption de la conscription furent également des plus houleux. 

Au cours de cette activité, les élèves, divisés en deux groupes, le parti au pouvoir et l’opposition, devront débattre de cette question. 

L’objectif de cette activité est double : premièrement, leur faire voir l’argumentation des deux camps et deuxièmement, leur faire comprendre le fonctionnement de notre chambre des communes. 

Durée : 2 périodes de 60 minutes. 

Sources : Les journaux La PatrieThe Quebec Chronicle, Le Canard et Le SaintLaurent, accessibles en format PDF sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, seront nos principales références pour le début du siècle. 

 

Mise en situation 

Le visionnement d’une courte capsule, présentant la période des questions à la chambre des communes, permettrait aux élèves de se faire une idée de ce que vous attendez d’eux. 

Il est important de leur présenter la position des deux camps. 

 

Organisation du travail 

Afin qu’ils puissent organiser leur argumentation, les élèves cherchent le plus d’informations possible. 

Ils pourront, dans un premier temps, dépouiller le dossier de presse numérisé fourni en format PDF sur le site Le cinéma au Québec au temps du muet. Les élèves pourront ensuite, si le temps le permet, poursuivre leur recherche de documents par l’utilisation du moteur de recherche mis en ligne sur le site. On peut également leur proposer le dépouillement des différents journaux mis en ligne sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Dans ce cas, on pourra leur conseiller de se concentrer sur certaines dates clés préalablement identifiées. 

Il faudra diviser la classe en deux. D’un côté, le gouvernement qui présentera un projet de loi sur la conscription et de l’autre l’opposition. 

Il serait préférable que vous soyez le président de la chambre. 

Il est important, avant de commencer le débat, d’expliquer aux élèves les règles de fonctionnement d’un tel débat. Vous pouvez adapter les règles à vos contraintes de temps. 

Le principe question/droit de réplique est intéressant à condition que chaque élève pose une question et que son vis‐à‐vis lui donne la réplique. 

 

Réalisation 

Un élève préalablement choisi pour être le premier ministre lit le projet de loi. 

Le chef de l’opposition lui réplique. Vient ensuite la période de questions où chaque élève pose sa question au député lui faisant face. Cette période de questions, comme tous les débats, doit se faire en respectant les règles que vous avez imposées. Les échanges se font avec politesse, on se lève pour parler, on s’adresse au député par l’intermédiaire du président, le président est la haute autorité de la chambre et son jugement est sans appel. 

 

 

Réactivation des connaissances acquises 

Outre l’opposition entre les partisans et les opposants au projet de conscription, l’élève aura acquis une certaine expérience des débats parlementaires. 

Il est important de revenir sur la position des Canadiens français et des Canadiens anglais, de bien comprendre les arguments du gouvernement et de l’opposition. 

La lecture et l’analyse en classe des documents mis en ligne sur le site Le cinéma au Québec au temps du muet auront permis aux élèves de mieux comprendre la crise qui divisa le Canada en 1917. 

Pour conclure cette activité et pour vérifier si l’élève a bien compris les arguments des deux camps, faites‐lui dresser la liste, sous forme de tableau, des arguments du gouvernement conservateur de Borden favorable à la conscription et parallèlement une liste des arguments de l’opposition.